Quand le gouvernement annonçait la fin de la multiplication des nouveaux radars

Publié le

Alors ministre de l'intérieur, Manuel Valls affirmait qu'avec 4047 dispositifs de contrôle sanction automatisé installés sur le territoire français, la maturité du déploiement des radars était atteinte. Pas question pour le premier flic de France de multiplier les radars à l'infini. Des raisons non communiquées mais évidentes pour les usagers : davantage d'appareils de contrôle sur les routes n'auraient pas d'effet sur la sécurité routière mais uniquement sur les recettes.

Quand le gouvernement annonçait la fin de la multiplication des nouveaux radars

Il n'est pas question de multiplier les radars à l'infini. On peut même dire qu'avec les 4047 dispositifs de contrôle automatisé installés aujourd'hui, et 180 prévus en 2013, nous sommes arrivés à maturité du déploiement des radars

Manuel Valls

Valls s'était dans le même temps opposé à une proposition de loi réclamant davantage de clémence pour les petits excès de vitesse commis hors agglomération. Il expliquait son choix de façon laconique : "l'effort civique ne peut pas être relâché". Hors de question donc pour le ministre d'arrêter de sanctionner les excès inférieurs à 10 km/h hors agglomération d'un point en moins. Une réglementation pourtant déjà en usage en Italie, Espagne et Allemagne.

Aussi, la proposition visant à supprimer la procédure de consignation, qui oblige un usager souhaitant contester une contravention, à avancer une somme supérieure à l'amende minorée, avait également été balayée d'un revers de main.  

4700 radars sur les routes en 2021

En l'espace de quelques années, 653 radars supplémentaires ont été déployés sur les routes de France. La "fin de la multiplication des nouveaux radars" annoncée par le gouvernement était donc une véritable farce !

Le parc de radars automatiques s'est largement développé avec notamment l'arrivée du fameux radar tourelle Mesta Fusion 2 multifonction. Destiné à remplacer quelques vieux radars fixes ou radars de feu rouges, ce dispositif pullule aussi sur des portions de route pas encore concernées jusqu'à présent par des contrôles radars permanents. Quasiment chaque semaine, de nouveaux radars apparaissent sur le site spécialisé Radars-auto.com

Quand le gouvernement annonçait la fin de la multiplication des nouveaux radars

Objectif dispositifs pièges

Outre le nouveau radar multifonction tourelle, l'armada est complétée par des dispositifs pièges beaucoup plus vicieux. Le radar autonome, anciennement nommé "radar chantier" a massivement été déployé depuis 2015, on en compte 400 aujourd'hui. Déplaçable à volonté, il fait le job sans broncher. Ce type d'appareil est redoutablement efficace et se révèle être le champion toutes catégories du nombre de flashs. En 2016, un radar autonome de l'A9 a comptabilisé 411 352 flashs.

Les voitures radars privées ont par ailleurs défrayé la chronique. Elles arrivent en force en 2021 et seront six fois plus nombreuses ! C'est 450 voitures radars, dont 223 conduites par des prestataires privés qui circuleront sur les routes de France. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

LÉVY 29/12/2020 18:02

Et c'est comme ça qu'ils ont eu un an de manifestations et de troubles "Gilets Jaunes", sans compter les manifestations contre la réforme des retraites......ces dispositifs se sont révélés ainsi très dangereux pour l'ordre public.