L'ancien sous-préfet de Saint-Benoît (La Réunion) chargé de la sécurité routière, condamné pour faux et détournement de fonds publics

Publié le

Le tribunal de grande instance de Versailles a condamné Serge Morvan, l'ancien sous-préfet de Saint-Benoît (la Réunion) chargé de la sécurité routière, à huit mois de prison avec sursis et 25 000 euros d'amende, pour fabrication de faux documents et détournement de fonds publics. Il comparaissait le 7 décembre dernier pour plusieurs chefs d'accusations et devait notamment répondre "d'abus de faiblesse", "escroquerie", "violences aggravées" ou encore "usage de faux". Des abus commis lorsqu'il était préfet des Yvelines de 2015 à 2018. 

L'ancien sous-préfet de Saint-Benoît (La Réunion) chargé de la sécurité routière, condamné pour faux et détournement de fonds publics

Un dépôt de plainte de sa maîtresse

Nommé en 2018 par Macron, pour mettre sur pied l'Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT), Morvan alors commissaire général de l'égalité des territoires, annonce subitement sa démission dans un bref communiqué le 24 juillet 2019, pour "raisons personnelles". Raisons révélées le 22 janvier dernier par Mediapart, à savoir : deux plaintes portant sur des accusations "d'abus de faiblesses" et "violence aggravées" pour la première et "d'escroquerie" et "faux et usage de faux" pour la seconde.  

Le haut fonctionnaire partageait un luxueux et prestigieux logement de fonction dans l'hôtel préfectoral avec son épouse tout en entretenant une liaison avec sa maîtresse, à qui il avait promis le mariage. Cette dernière, s'estimant grossièrement bernée dit avoir été "abusée par une personne qui a utilisée ses fonctions pour accréditer ses mensonges et renforcer le crédit des faux qu'il a utilisés", déclarait l'avocat de la plaignante à Mediapart

Des escapades privées aux frais de la préfecture

Une enquête préliminaire a révélé différents abus, comme des déjeuners ou diners, des vacances en France ou a l'étranger avec sa copine. Des dépenses qui s'élèvent à 10 300 euros. A cela s'ajoute 2500 euros de frais d'essence. Le tout avec l'argent du contribuable. 

A LIRE AUSSI >> 80 radars tourelles déployés à La Réunion en 2021

 

Préfet en France, une fonction régulièrement sous le feu des projecteurs :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article