Dépenses « sécurité routière » à coups de milliards, une imposture hors-norme

Publié le

Dépenses « sécurité routière » à coups de milliards, une imposture hors-norme

Au nom de la sécurité routière, l'Etat dépense sans compter. Depuis 2006, c'est 3,3 milliards d'argent publique qui ont été dépensés pour assurer la sécurité des usagers de la route. Si entre 2007 et 2013, une baisse sensible des accidents de la route est à souligner, depuis maintenant plus de six ans, c'est une énorme augmentation du budget de l'Etat qui est observée sans que l'accidentalité sur les routes diminue proportionnellement à l'investissement

Comme 2019, les dépenses "radars automatiques" 2020 atteignent le montant stratosphérique de 340 millions d'euros. Une hausse de 70 % par rapport à 2016. C'est à partir de 2017 que les dépenses ont littéralement explosé. 

Les dépensent explosent mais les recettes augmentent simultanément. Le retour sur investissement est très rapide pour l'Etat. La sécurité routière est donc entrée dans une nouvelle ère. La diminution des accidents de la route n'est plus l'objectif prioritaire pour l'Etat, le profit, dans une posture bassement mercantile est devenue la norme.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article