Radars embarqués : pas à l'abri d'une erreur