Le « PV de la vengeance » était abusif