Contestation d’amende forfaitaire : l’avocat n’a pas à justifier d’un pouvoir